Africa

Message du Chef de Projet – Juillet 2017 Bulletin

Alors que nous entamons la deuxième année de l’investissement du Fonds de partenariat pour les écosystèmes critiques dans le hotspot de biodiversité des Forêts guinéennes de l’Afrique de l’ouest (GFWA ), BirdLife International en tant qu’équipe régionale de mise en œuvre (RIT ), souhaite la bienvenue à nos chers partenaires et partisans au tout nouveau bulletin trimestriel qui reflète notre approche de notre communication avec vous.

Ce premier numéro du bulletin tombe à point nommé et nous offre l’opportunité de passer en revue ce que nous avons réalisé au cours de l’année écoulée. Le programme a débuté en juillet 2016 avec la contractualisation de BirdLife International par le Fonds de Partenariat pour les Écosystèmes Critiques (CEPF) pour servir l’équipe régionale de mise en œuvre chargée de la mise en œuvre de la stratégie d’investissement du CEPF dans le hotspot de GFWA ; en supervisant le décaissement de 9 millions USD dans 11 pays, au  moyen d’un mécanisme de petites et grandes subventions pour contribuer aux efforts visant à la conservation de la biodiversité riche quoique menacée du hotspot, pour une période de cinq ans. La principale approche de l’investissement est de fournir aux organisations de base de la société civile aux niveaux national et international, les outils, les capacités et les ressources nécessaires pour l’établissement et le maintien de partenariats multipartites qui démontrent des modèles de croissance durable et favorable aux pauvres et qui réalisent les objectifs prioritaires de conservation dans le hotspot des Forêts guinéennes de l’Afrique de l’ouest.

Les forêts guinéennes abritent des niveaux impressionnants de biodiversité avec un nombre considérable d’espèces et un fort taux d’endémisme. Selon les estimations, environ 9000 espèces de plantes vasculaires sont présentes dans le hotspot, y compris 1800 espèces endémiques. Le hotspot soutient également une diversité exceptionnelle d’autres espèces terrestres avec près d’un quart des mammifères originaires de l’Afrique continentale et les espèces prioritaires quant à la conservation des primates à l’échelle mondiale. Pour assurer que les générations futures héritent de cette biodiversité, la coopération, la coordination et le partenariat sont nécessaires de la part de tous les secteurs concernés afin de réduire et d’inverser de manière substantielle leur perte rapide dans les 11 pays du hotspot et ailleurs. Basée à Accra, au bureau sous-régional de BirdLife International pour l’Afrique de l’ouest, l’équipe régionale de mise en œuvre est présente dans divers pays grâce à une équipe de professionnels hautement motivés et positionnés à différents sites dans le hotspot. Nos équipes ont été très actives et participatives pour réunir toutes les parties prenantes pour en vue d’une collaboration durable qui bénéficiera aux populations et à la nature dans la région.

Durant cette première année du projet, la RIT a réussi à réunir des parties prenantes représentant 34 organisations donatrices, des entreprises du secteur privé, des agences d’exécution et des organisations de la société civile à une réunion à Accra où elles ont convenu de travailler ensemble pour la préservation de la biodiversité riche dans le hotspot de l’Afrique de l’ouest.

Nous autonomisons les acteurs afin qu’ils puissent identifier et analyser les problèmes auxquels ils sont confrontés, et les aidons à concevoir et à mettre en œuvre des solutions pertinentes localement qui offrent des perspectives réelles pour un impact durable. Dans le présent numéro, nous vous présentons notre nouvel appel à propositions, et jetons la lumière sur les projets que nous finançons suite à notre premier appel. Nous vous faisons également vivre des moments intéressants racontés dans des récits retraçant les 12 derniers mois. Bonne lecture !

Tommy Garnett

Team Leader