Africa

Communautés gardiennes de la forêt de Lofa-Mano, Libéria


Kongbor village Liberia Literacy program © P. Poncelet

Au cours de la dernière semaine d'octobre, l'équipe régionale de mise en œuvre (RIT) et Peggy Poncelet, Directrice des subventions du CEPF, ont visité le site du projet de la forêt de Gola de la Société pour la conservation de la nature au Libéria (SCNL) qui bénéficie d'importantes subventions. SCNL est active à Gola depuis 2010. Le projet GolaMa a démarré en 2013 avec un financement de l'Union européenne pour créer un corridor reliant le parc national de la forêt de Gola, la réserve naturelle proposée de Foya au Liberia et le parc national de la forêt pluviale de Gola en Sierra Leone.

La zone du projet est d'une valeur exceptionnelle pour la biodiversité, avec 60 espèces menacées à l'échelle mondiale, et constitue également un corridor faunique essentiel. Ensemble, ils forment le Paysage de la Grande Gola qui représente le plus grand bloc de forêt de Haute Guinée qui reste. Le CEPF soutient ce projet depuis 2018.

Le projet GolaMA est axé sur la désignation et l'opérationnalisation des forêts communautaires et, avec l'appui du CEPF, ce projet aide les communautés locales à devenir des intendants actifs des ressources naturelles qui sont à la base de leurs moyens de subsistance.

Plus spécifiquement, ce projet du CEPF permettra à 15 communautés de s'engager dans des activités génératrices de revenus respectueuses des forêts pluviales et du climat dans et autour de leurs forêts communautaires, de renforcer la capacité de deux organismes de gestion forestière communautaire (CFMB) à gérer les forêts communautaires au nom de leurs communautés, de soutenir deux CFMB à gérer un petit programme de prêts qui aide les membres des communautés à adopter des activités favorables aux forêts humides et au climat ainsi qu'à obtenir les ressources nécessaires à la gestion forestière communautaire, et à accroître la capacité du SCNL et du FDA à engager des communautés pour la conservation de la biodiversité.

Le voyage jusqu'à la forêt de Gola a été long et passionnant, le long d'une route difficile, fortement marquée par les pluies persistantes, récompensées par les vues d'une forêt partiellement préservée et les rencontres avec l'équipe locale et les communautés.


White bellied Pangolin © O. Langrand

Le RIT et Mme Poncelet ont été accueillis lors de la rencontre du matin avec la puissante chanson GolaMa, dont les paroles soulignent l'engagement et l'enthousiasme que l'équipe de la SCNL a mis en œuvre dans ce projet : "La conservation est le message !".

L'équipe de la SCNL a donné un bref résumé des résultats obtenus jusqu'à présent. Ils ont confirmé les mesures prises pour établir des forêts communautaires, ainsi que les résultats des moyens de subsistance alternatifs promus pour éviter l'utilisation et la dégradation des zones naturelles. Ces alternatives comprennent le cacao, le riz de bas-fond, l'apiculture et un programme de prêts destinés spécifiquement aux femmes.

Une composante intéressante du projet est la promotion de l'alphabétisation. Cet élément a été ajouté après le début du projet, car il s'est avéré difficile d'engager certaines des femmes dans le programme de prêts lorsque celles-ci avaient des problèmes d'alphabétisation de base. Cette composante a depuis lors réussi à mobiliser d'autres membres de la communauté et contribue à faire de l'alphabétisation une base essentielle pour développer la conservation et la gestion communautaire des ressources naturelles.

L'équipe s'est ensuite rendue sur le terrain dans les communautés participantes et les parcelles des petits exploitants, où les réactions des bénéficiaires du projet ont été clairement positives. Le projet montre des impacts encourageants et un accent essentiel sur les femmes. On espère que l'enregistrement de la forêt communautaire sera terminé d'ici la fin du projet et que les communautés seront en mesure de prospérer et de gérer durablement leurs incroyables ressources forestières pour les prochaines générations de Libériens.

 

- Par CEPF