Quantcast
27 Feb 2017

L'avenir de la conservation dans la Méditerranée

Où et comment mieux investir pour la conservation de la nature dans la Méditerranée ? Les défenseurs de la nature sont parvenus à une réponse commune après l’évaluation de la biodiversité et de la stratégie d’investissement dans la méditerranée.

© CEPF
By Liz Smith

Quels sont les espaces naturels les plus importants dans la Méditerranée ? Quelles sont les plus grandes menaces à court et à long terme ? Quelles sont les orientations socio-économiques dans la région ? Quelles leçons avons-nous acquis des cinq dernières années de conservation? Comment la société civile se développe-t-elle et comment elle peut être mieux assistée ?

Préoccupés par la protection de la diversité Méditerranéenne, les défenseurs de la nature des Balkans, de l'Afrique du Nord et du Moyen-Orient se sont rendus à Tanger, Maroc, pour évaluer comment et où le Fonds de partenariat écosystémique critique (CEPF) pourrait continuer à investir pour la conservation de la nature et le renforcement de la société civile dans le hotspot de la biodiversité du bassin méditerranéen.

Au cours des 5 derniers mois, la conservation de la biodiversité dans la Méditerranée a attiré d’avantage l’attention grâce au Fonds de Partenariat pour les Ecosystèmes Critiques (CEPF).

La mise à jour des données taxonomiques, la révision des limites des zones clés pour la biodiversité, l'analyse de l'implication de la société civile dans la conservation et les facteurs socio-économiques ont été entièrement revus pour la région.

Ce processus largement participatif a été entrepris pour que le Profil de l'Ecosystème du Bassin Méditerranéen puisse être mis à jour et la stratégie d'investissement pour le financement du CEPF puisse être établie.

Des centaines de personnes, venant de toute la Méditerranée ont participé à la mise à jour du Profil de l'Ecosystème à travers une série de 13 ateliers nationaux et un microsite public. Les parties prenantes appartenant à des ONG, des universités, des gouvernements et du secteur privé ont contribué au processus.

Subscribe to Our Newsletter!

Une réunion de validation régionale s'est tenue à Tanger, Maroc, les vendredi 25 et samedi 26 novembre 2016, afin de corroborer et de discuter les données recueillies, pour la mise à jour du Profil de l’Ecosystèmes et l'évaluation finale de la première phase d'investissement du CEPF

Avant cette réunion, le Comité Consultatif de CEPF s'est réuni pour évaluer en détail l'état d'avancement de la première phase d'investissement par rapport à la stratégie d’investissement initiale du CEPF. Les leçons acquises de l'équipe de mise en œuvre régionale (RIT) ont été partagées et discutés avec les membres du comité, mettant en évidence les domaines de réussite face aux défis et obstacles.

Un des sujets clés de discussion a été la capacité des organisations de la société civile (OSC) et les possibilités réalistes pour qu’elles puissent contribuer et mener des actions de conservation. Les propositions supplémentaires du Comité Consultatif de CEPF ont été présentées aux participants au cours de la réunion de validation régionale afin de recueillir leurs commentaires sur les futures priorités d'investissement ainsi que les modifications apportées au processus de subvention.

Plus de 50 personnes de toute la Méditerranée ont été invitées pour participer à la réunion régionale de validation, il s’agit des experts nationaux et régionaux qui ont participé au processus de mise à jour du Profil de l’Ecosystèmes et qui ont conseillé le CEPF lors de la première phase d'investissement du CEPF. L'équipe de mise à jour du Profil de l’Ecosystèmes a présenté les données qui avaient été recueillies et l'analyse effectuée pendant la période de consultation. Le rôle de la société civile dans la conservation a été un sujet clé de discussion, ainsi que les principales menaces pour les espèces vulnérables, la classification des zones clés pour la biodiversité et l'alignement du CEPF avec d'autres initiatives dans la région.

Le résultat principal de la réunion a été une liste de propositions d'orientations stratégiques pour l'ensemble du Hotspot du bassin méditerranéen. Les directions stratégiques sont des thèmes clés qui orienteront les investissements du CEPF pendant la prochaine phase. Celles-ci ont été élaborées à travers les discussions de groupe et l'analyse des données recueillies au niveau national et régional. Chaque direction stratégique aura ses propres priorités d'investissement qui guideront les OSC pour mieux élaborer et mettre en œuvre leurs projets avec des résultats efficaces et durables.

Après son approbation, il est prévu de rendre le nouveau Profil de l'Ecosystème public début 2017, avec une nouvelle phase d'investissement du CEPF mi-2017 pour les cinq prochaines années.

L'équipe de mise à jour du Profil de l’Ecosystèmes tient à remercier toutes les organisations et les personnes qui ont contribué et aidé à appuyer le processus de consultation. Il s'agit d'un engagement important sur une courte période, avec beaucoup de personnes dévouées à ce processus.

Avec cet engagement continu du CEPF et le réseau de partenaire croissant dans la région, la conservation de la biodiversité dans la Méditerranée a renouvelé son espoir.

Le programme de mise à jour du Profil de l'Ecosystème est dirigé par BirdLife International et un consortium de partenaires : UICN, Tour du Valat, Conservatoire du Littoral et trois partenaires BirdLife des organisations méditerranéennes - Sociedad Española de Ornitología (SEO, BirdLife Espagne), Društvo za Opazovanje in proučevanje ptic slovenije (DOPPS, BirdLife Slovénie) et l'Association des Amis des Oiseaux (AAO, BirdLife Tunisie).

La mise à jour a été rendue possible grâce au soutien financier de la Fondation MAVA, la Fondation Prince Albert II de Monaco et le CEPF.