Équipe de BirdLife contribue à la Convention sur les espèces migratrices prendre des mesures significatives en avant pour la conservation des oiseaux migrateurs

La grisette est une des nombreuses espèces d'oiseaux terrestres dont la population a diminué (John-Bridges/rspb-images)

La 10e réunion de la Conférence des Parties (COP10) à la Convention sur la conservation des espèces migratrices (CMS) a fait un certain nombre de décisions qui devraient mener à des améliorations significatives de l'état de conservation des oiseaux migrateurs de la planète.

En plus d'accepter un nouveau cadre stratégique pour la rationalisation des travaux de conservation sur les voies de migration dans le monde, les résolutions ont été adoptées qui devrait voir le développement d'un plan d'action voie de migration pour l'Afrique-Eurasie oiseaux terrestres, l'élaboration de lignes directrices visant à minimiser l'empoisonnement des oiseaux et l'application de mise à jour des lignes directrices visant à minimiser les impacts des lignes électriques sur les oiseaux.

"L'excellent esprit de collaboration entre les représentants des deux secteurs gouvernementaux et non-gouvernementales, ainsi que d'autres parties prenantes à la COP10 a été la démonstration que le CMS est le cadre intergouvernemental mondial de la prestation sur la conservation des espèces terrain», a déclaré Nicola Crockford, chef de la délégation de BirdLife. "L'importance de la CMS pour la réalisation des objectifs de conservation de BirdLife continue de croître comme sa forme future évolution."

Résolution 10.27 sur l'amélioration de l'état de conservation des oiseaux terrestres migrateurs dans la région Afrique-Eurasie a été proposée par le Ghana à la suite d'une réunion avec le Haut Commissaire du Ghana au Salon du British Birdwatching en Août. La résolution vise à améliorer l'état de conservation de ces espèces de passereaux pour la plupart, qui sont probablement en déclin plus rapide que toute autre suite d'oiseaux dans la région.

La plupart d'Afrique-Eurasie oiseaux terrestres migrateurs ne sont pas couverts par les initiatives des voies de migration et les activités actuelles de conservation. Ils ont tendance à être très dispersées, la migration sur un large front, et font face à une série de menaces différentes sur leurs lieux de reproduction, de passage et d'hivernage. Pour relever ces défis, grâce à l'appui du gouvernement de la Suisse, un plan d'action international sera développé au cours des trois prochaines années coordonnés par le Forum de la CMS.

Tagged | Leave a comment Publié dans poste Haut | Marqué avec | Laisser un commentaire