Africa
19 Oct 2017

Sardaigne –Tunisie: un coup d’aile pour visiter la Réserve d’Oiseaux du Lac Sud de Tunis

Réserve d’Oiseaux du Lac Sud de Tunis © Hichem Azafzaf
Réserve d’Oiseaux du Lac Sud de Tunis © Hichem Azafzaf
By Blandine Mélis et Hichem Azafzaf

Marathonien du ciel, un jeune Flamant rose (Phoenicopterus roseus) se pose bien avant l’aube sur la petite zone humide de la Réserve d’Oiseaux du Lac Sud de Tunis au milieu du mois d’août. Parti du Parc Régional Naturel de Molentargis (Cagliari, Sardaigne), où il était bagué et équipé d’un GPS douze jours plus tôt, ce jeune sprinter dont la bague porte le code WHAZ a parcouru sans escale et en un temps record (6 heures) plus de 300 km au-dessus de la Méditerranée.

Pourquoi tant d’empressement à arriver à ce point précis?

Il est vrai que cette petite réserve d’oiseaux, de 43 hectares, située dans la partie sud de la lagune de Tunis est riche en nourriture composée notamment de salicornes et de vasières dispersées sur de faibles profondeurs. Après une traversée éprouvante de la Méditerranée, n’est-ce pas un lieu de choix pour se reposer et déguster les invertébrés aquatiques qui prolifèrent dans le lac?

Le flamant WHAZ en gris au centre de la photo © Hichem Azafzaf

Cette friche urbaine, classée en réserve, présente une abondance ornithologique remarquable et constante. Elle accueille chaque année des effectifs significatifs d’espèces d’oiseaux rares ou menacés durant une phase critique de leur cycle biologique. Zone d’hivernage, de migration, de reproduction, de mue, c’est un spectacle quasi quotidien pour celui qui sait identifier, reconnaitre ou tout simplement admirer les oiseaux et leur étonnant ballet.

Au-delà de son intérêt évident pour la protection des oiseaux, cet espace protégé situé à proximité de Tunis ville (1 Km du centre) constitue un site naturel privilégié de randonnée pour les citadins de la capitale. L’Association « Les Amis des Oiseaux » AAO /BirdLife Tunisie l’a bien compris et dans le cadre de son projet « Développement d’Activités écotouristiques pour la Conservation des Sites clefs pour la Biodiversité au Nord de la Tunisie », l’organisation a conçu récemment un guide illustré de cette réserve. L’objectif de cet ouvrage est celui d’amener le grand public et les amoureux de la Nature à découvrir la diversité ornithologique à travers la description de quelques espèces les plus communément observées.

Cet outil de vulgarisation est novateur et constitue le premier support de sensibilisation à la connaissance des oiseaux réalisé pour les sites RAMSAR en Tunisie. La réserve est également désignée « Zone Importante pour la Conservation des Oiseaux et de la Nature » (ZICO) par BirdLife International en 2000. Ces distinctions lui confèrent une reconnaissance internationale et justifient pleinement sa protection.

Facilement accessible par une piste carrossable, la zone protégée dont les sentiers se couvrent d’un tapis coloré au printemps, se visite préférentiellement à pied ou à vélo. Munis du guide des oiseaux les visiteurs parcourent en toute quiétude les chemins parsemés de points d’observation et bientôt de panneaux de sensibilisation : supports qui facilitent, de manière ludique, une meilleure connaissance sur les espèces et des habitats. Rien n’est laissé au hasard, et des poubelles sont mises à disposition pour conserver la beauté et la propreté des lieux.

Finalement, quoi de plus évident pour ce jeune WHAZ que de faire escale dans ce coin de paradis avant de reprendre probablement sa route migratoire vers le Golfe de Gabès situé plus au sud.

Malheureusement cette escale aura été la dernière pour ce jeune flamant qui sera retrouvé mort une semaine après son arrivée. Les migrations sont épuisantes et malgré l’abondance alimentaire et la quiétude des lieux les forces ont abandonné WHAZ. Souhaitons plus de chance à ses congénères.