Africa
2 Feb 2018

"Safari des oiseaux": une révolution de l’écotourisme à Madagascar

Jusqu’à présent, seuls quelques écotouristes intrépides se sont aventurés à Mahavavy-Kinkony, à Madagascar, un habitat regorgeant d’une faune extraordinaire et rare. Mais cela devrait changer avec une nouvelle initiative visant à développer le tourisme ornithologique – pour le bénéfice de la faune et des moyens de subsistance locaux.

© Jorlin Tsiavahananahary
© Jorlin Tsiavahananahary
By Blandine Mélis

Mahavavy-Kinkony est un site pas comme les autres : un vaste complexe de forêts, de lacs, de marais, de mangroves et de prairies, regorgeant d’une faune extraordinaire et rare. Et ce n’est pas seulement sa faune – ses villes, villages et paysages en font également un centre culturel dynamique pour les habitants de l’ouest de Madagascar. Jusqu’à présent, seuls quelques écotouristes intrépides ont visité le site, mais cela est en passe de changer.  Asity Madagascar (Partenaire de BirdLife) a réuni des organisations locales et nationales pour élargir de façon considérable le tourisme ornithologique à Mahavavy-Kinkony, une action qui profitera tant aux communautés locales qu’à la faune.

Le site tire son nom d’une association du Kinkony, le deuxième plus grand lac de Madagascar, et de la Mahavavy, une rivière qui le traverse pour se jeter dans la mer via un grand delta. Il couvre une gamme d’habitats si vaste, des vasières, mangroves et forêts, aux lacs d’eau douce, marais et prairies, qu’il n’est pas étonnant que le site ait été classé Zone importante pour la biodiversité des oiseaux, Zone humide d’importance internationale (Site Ramsar), et Zone protégée vitale (créée en 2015 grâce aux efforts d’Asity Madagascar).

 

La Mahavavy se jete dans la mer via un grand delta © Jorlin Tsiavahananahary

 

Les ornithologues qui s’aventurent dans cette région vont être gâtés. Les zones humides de l’ouest de Madagascar abritent plusieurs espèces d’oiseaux que l’on ne trouve nulle part ailleurs, y compris la Sarcelle de Bernier Anas bernieri (en danger), le Pygargue de Madagascar Haliaeetus vociferoides (gravement menacé d’extinction), et le Râle d’Olivier Zapornia olivieri (en danger), qui sont tous admirés par les écotouristes aux yeux de lynx. Et il n’y a pas que les oiseaux. Les visiteurs sont susceptibles de rencontrer des lémurs spectaculaires tels que le Propithèque couronné Propithecus coronatus et le Propithèque de Decken’s P. deckeni.

Subscribe to Our Newsletter!

 

Le Pygargue de Madagascar (gravement menacé d’extinction) © Frank Vassen

 

En plus de sa valeur de havre pour la faune, Mahavavy-Kinkony a également une importance culturelle immense en tant que cœur de l’ethnie Sakalava qui habite une grande partie de l’ouest de Madagascar. En fait, des membres de la famille royale de Sakalava se comptent parmi les principaux partisans de la conservation du site. Tout cela en fait une perspective très prometteuse pour l’écotourisme.

Il n’y a pas que les oiseaux. Les visiteurs sont susceptibles de rencontrer des lémurs spectaculaires

Pour démarrer les activités, en 2016, un évènement annuel appelé Safari des oiseaux a été organisé à Mahavavy-Kinkony pour promouvoir l’écotourisme. Asity Madagascar s’est associée aux bureaux de tourisme locaux et à la communauté locale* pour catalyser la transformation du site en un hotspot d’observation des oiseaux. Son succès a engendré un évènement encore plus important en novembre 2017 et est depuis devenu un projet phare pour la région de Boeny.

 

L'évènement annuel, "Safari des oiseaux" © Jorlin Tsiavahananahary

 

L’évènement consistait en une exposition, suivie d’une conférence/débat public sur l’importance ornithologique de la zone protégée et de l’observation des oiseaux elle-même. Les ornithologues amateurs étaient fascinés de découvrir les oiseaux qui ont élu domicile à Mahavavy-Kinkony, d’autant plus qu’ils incluent certaines des espèces les plus recherchées au monde.  Les habitants étaient surpris d’apprendre que le Râle d’Olivier du lac Kinkony était d’un intérêt particulier pour les ornithologues en raison de sa grande rareté, et qu’il pourrait attirer des ornithologues du monde entier.

Les habitants locaux ont été surpris d’apprendre que leur Râle d’Olivier pourrait potentiellement attirer les ornithologues du monde entier

Les organisateurs de voyages du pays ont également participé, et étaient particulièrement intéressés par le potentiel du Delta de Mahavavy comme destination écotouristique. Ils ont répondu positivement, offrant des recommandations et acceptant d’améliorer l’organisation des activités d’observation des oiseaux – parce que même si les visiteurs rapportent des expériences fascinantes, l’accès reste un défi pour les opérateurs de l’écotourisme.   

Les communautés locales qui cogèrent la zone protégée avec Asity Madagascar partageront les bénéfices. Nous nous attendons donc à un nombre plus accru de récits des succès et péripéties des voyageurs sur ce site fantastique.


*L’évènement Safari des Oiseaux a été rendu possible grâce au soutien du Ministère du Tourisme malgache (Direction dans la région de Boeny), du Bureau régional du Tourisme, de la Communauté locale d’Ampitsopitsoka, de l’Alliance Française de Mahajanga, des Parcs Nationaux de Madagascar, du Projet MRPA du PNUD-FEM, de l’Union Européenne/Commission de l’Océan Indien Biodiversité,   de PAGE/GIZ et BMZ.