Africa
19 Feb 2020

Les oiseaux, les abeilles et les entreprises: Renforcer les capacités des communautés locales au Burkina Faso

Au Burkina Faso, un projet unique de conservation de la biodiversité améliore les moyens de subsistance des communautés locales.

Des femmes locales transforment le beurre de karité dans le sud du Burkina Faso © Seydou NACRO
Des femmes locales transforment le beurre de karité dans le sud du Burkina Faso © Seydou NACRO
By Seydou NACRO et Lewis Kihumba

Un vent sec en rafales souffle sur le paysage serein de la ville de Pô, dans le sud du Burkina Faso. Plus loin de la ville, un paysage verdoyant parsemé de nombreux arbres aux auvents étendus. C'est la fin de l'après-midi et un groupe de femmes travaillent par deux sous ces arbres, ramassant les fruits verts sur le sol et les mettant dans des paniers tissés à la main.

Assana Nabaloum, l'une des femmes participant à cet exercice, se tient à distance, près d'un sac blanc rempli de ces fruits. "C'est le fameux karité, un fruit important qui améliore lentement les moyens de subsistance de notre communauté", dit Assana. Dans de nombreuses régions du Sahel, y compris au Burkina Faso, le karité pousse à l'état sauvage et produit des noix de karité à haute valeur nutritionnelle. Les noix de karité sont également utilisées pour produire de la graisse végétale, du beurre de karité ainsi que des produits de soins pour la peau et les cheveux

Assana fait partie d'un groupe de femmes bénéficiant d'un projet unique de 4 ans en faveur de la diversité biologique et de l'économie verte, connu sous le nom de Birds Bees and Business (BBB). Le BBB est mis en œuvre par NATURAMA - partenaire de BirdLife au Burkina Faso et par des partenaires tels que l'Afrique Verte Burkina et Tiipaalga, avec le soutien de la Dutch Post Code Lottery, d'ICCO et de VBN (BirdLife Pays-Bas).

Le BBB, mis en œuvre dans quatre provinces, à savoir Nahouri, Ioba, Sissili et Ziro, est basé sur une approche expérimentale qui intègre la conservation et la génération de revenus pour les communautés rurales, en visant spécifiquement la conservation de la biodiversité, l'augmentation de la productivité des parcs agro-forestiers et la promotion des entreprises locales.

Une fleur de karité qui fleurit en saison. Les arbres du karité commencent à fleurir à partir de 15 ou 20 ans et sont productifs pendant 100 ans. © Seydou NACRO

Subscribe to Our Newsletter!

BBB cherche à restaurer les paysages où le projet est mis en œuvre au profit des oiseaux, des abeilles et des entreprises. NATURAMA est responsable de cette restauration par la création d'une mosaïque diversifiée de paysages, qui attirera à son tour les abeilles et les insectes qui servent de nourriture aux oiseaux migrateurs. En outre, les abeilles jouent un rôle important dans la pollinisation des karité, ce qui permet d'augmenter la production de noix de karité.

"Pendant longtemps, notre environnement a été dégradé, ce qui a entraîné une réduction de la productivité et des revenus tirés du karité. Depuis le début de ce projet, nous avons constaté une augmentation significative de la productivité, ce qui améliore notre communauté", note Assana.

"NATURAMA joue un rôle essentiel dans cette intervention. Le BBB s'inscrit dans le cadre de la politique nationale de développement durable du Burkina Faso, qui vise à promouvoir des modes de production et de consommation durables en plus des objectifs de développement durable par la conservation de la biodiversité et la réduction de la pauvreté", note Idrissa ZEBA, directeur exécutif de NATURAMA.

"Ce projet ne profitera pas seulement à la communauté locale, mais s'inscrit également dans l'un de nos domaines de programme, qui est la conservation des oiseaux migrateurs", ajoute Idrissa. Pour Assana et les membres de la communauté locale qui bénéficient du BBB, l'avenir ne peut être que meilleur.