Africa
11 Jul 2017

Le lac mortel qui donne vie aux flamants

L’extraction du carbonate de sodium est une menace persistante pour le Lac Natron dans le nord de la Tanzanie, le site de reproduction le plus important au monde pour les Flamants nains. Mais une initiative touristique communautaire pourrait épargner le spectacle de la ‘parade des flamants roses’ du désastre.

 Lesser Flamingo © Gudkov Andrey/ Shutterstock
Lesser Flamingo © Gudkov Andrey/ Shutterstock
By Irene Lorenzo & Shaun Hurrell

Vues d’en haut, les eaux du Lac Natron semblent appartenir à une autre planète. D’une teinte rose et rouge avec des températures dépassant souvent les 40o C (souvent même 60 o C), l’eau est par endroits tellement alcaline qu’elle peut brûler la peau, rendant ainsi cet endroit infernal inhospitalier pour la plupart des espèces végétales et animales. Toutefois, une espèce d’oiseau en a fait son paradis: le flamant. Un total impressionnant d’environ 1,5 à 2,5 millions (soit 75% de la population mondiale) de Flamants nains Phoeniconaias minor (Quasi-menacés) dépend de ce lac durant la saison de reproduction. Bien que plusieurs flamants migrateurs fassent escale à d’autres lacs salins le long de la Vallée du Rift en Afrique de l’est, la plupart dépendent du Lac Natron et s’y réunissent dans une parade rose glorieusement flamboyante.

 

Les flamants se rassemblent au Lac Natron dans une parade rose glorieusement flamboyante

La forte salinité et alcalinité du lac n’impressionne guère ces flamants évolutivement préparés, et sa forte salinité signifie en fait plus d’aliments : Spirulina, des bactéries que ces oiseaux filtrent de la boue à l’aide de leurs becs spéciaux recourbés. Loin des prédateurs, c’est le lieu de prédilection des flamants pour faire la fête. 

Le Lac Natron abrite la plus grande « parade rose » du monde où l’on peut observer chaque année, de grands groupes d’oiseaux à la démarche élégante exécuter une danse romantique envoutante et secouer la tête de gauche à droite. Ils s’accouplent ensuite et nidifient au milieu du lac peu profond. « C’est le plus grand spectacle ornithologique sur terre que la Nature nous offre gratuitement », a déclaré Ken Mwathe, Coordonnateur des Politiques & Plaidoyer pour BirdLife International en Afrique.

En raison des conditions extrêmes du site de reproduction, ni les prédateurs ou les humains n’ont dérangé ces populations nombreuses de flamants, au moins jusqu’en 2016. Cette année-là  Natron a attiré l’attention internationale à cause d’une proposition d’extraction du carbonate de sodium présentée par Tata Chemical Industries et le Gouvernement de la Tanzanie. Le carbonate de sodium est surtout utilisé dans la fabrication du verre et donc la construction d’une grande usine sur le lac a été considérée comme une grande opportunité d’investissement.

Subscribe to Our Newsletter!

Toutefois, les conséquences se seraient avérées désastreuses pour les flamants. Dans le but de stopper ce développement, BirdLife a lancé la campagne « Think Pink » qui a obligé Tata à retirer la proposition en 2009. Malheureusement, l’intérêt du gouvernement tanzanien pour l’extraction du carbonate de sodium persiste malgré le fait qu’il soit plus favorable à la conservation. La menace demeure donc en toile de fond.


Comment un projet d’extraction de carbonate de sodium aurait-il eu un impact aussi important?

Les flamants sont tellement attachés à cet environnement unique que même la couleur de leur plumage provient des pigments photosynthétiques rouges qui se trouvent dans la Spirulina du lac. Prélever le saumure, en extraire le carbonate de sodium, et le reverser dans le lac, en changerait la composition chimique, affectant ainsi la disponibilité alimentaire pour des millions de flamants et leurs poussins.

« Les usines de carbonate de sodium utilisent de grandes quantités d’eau potable, une ressource limitée dans les environs du lac et vitale pour les flamants » a déclaré Mwathe. « Les jeunes poussins se déplacent dans de grandes pépinières à travers le lac à la recherche d’eau douce à boire et pour rincer le sel de leurs plumes. S’ils n’en trouvent pas, ils succombent à la dessiccation ». Habitués à cette zone salée libérée des prédateurs au beau milieu d’un grand lac très caustique, les flamants en nidification sont également extrêmement vulnérables aux perturbations: ne serait-ce qu’un seul incident pourrait causer l’abandon de l’effort de reproduction de toute une saison. Considérant que le flamant ne pond qu’un œuf tous les trois ans, l’impact d’une usine et de l’extraction serait catastrophique.

Il est toutefois possible d’observer la parade rose sans les perturber. Sir David Attenborough, un visiteur, a qualifié les « grandes volées de flamants roses chatoyants du Lac Natron … d’une des plus grandes attractions fauniques au monde ». Pourtant, ce trésor caché, situé à quelques heures  des destinations de safaris des plus fameuses de la Tanzanie, attend, incognito.

 

Il serait plus avantageux pour les peuples, la communauté internationale et le gouvernement de Tanzanie, de développer le potentiel écotouristique du Lac Natron

« J’aimerais exhorter le Gouvernement de Tanzanie à considérer ce qui existe déjà à Natron comme un investissement » a déclaré Mwathe. « Une usine y est déjà installée : c’est l’usine touristique des flamants. » Avec une exécution adéquate, l’écotourisme pourrait s’avérer être le sauveur des flamants et des communautés de Natron. « Il est plus avantageux pour les peuples, la communauté internationale et le Gouvernement de Tanzanie même, de développer le potentiel écotouristique du Lac Natron » a-t-il déclaré.  De toute façon, le marché du carbonate de sodium naturel est confronté à une concurrence acharnée du carbonate de sodium synthétique dont la production coûte beaucoup moins cher.

Entre temps, BirdLife a œuvré à améliorer les moyens d’existence des populations locales et à relancer le tourisme, mobilisant les agences gouvernementales dans toute la mesure du possible. Par exemple, 21 huttes Massaïs ont été construites et plus de 100 femmes ont été formées pour les gérer comme des centres écotouristiques. En outre, deux Associations d’usagers de l’eau ont été formées dans les villages de Pinyinyi et d’Oldonyosambu à la lisière du Lac Natron, ce qui est une mesure critique pour assurer que l’eau douce est utilisée de manière durable tant pour les populations que pour les flamants dans la mesure où le Fleuve Pinyinyi se déverse dans deux des sites de reproduction.

Cependant, avec des ateliers de formation sur le suivi des oiseaux et la gestion de la faune, et la formation de trois Groupes d’appui au site (comprenant 150 membres des communautés locales de Nagre Sero, Pynyinyi et Magadini), les populations locales assurent elles-mêmes que le lac demeure protégé. Le suivi régulier fonctionne désormais comme un système d’alerte rapide qui produit des informations sur les tendances des populations d’oiseaux, les changements de l’habitat, et l’efficacité des mesures de gestion de la conservation.

 

Mais que pouvez-vous faire personnellement?

Le changement commence à la maison. « Si nous recyclions davantage de verre, nous n’utiliserions pas autant de carbonate de sodium » a déclaré Turk Pipkin du Projet Nobelity, qui a produit un film de sensibilisation sur le flamant pour le compte de BirdLife. « Les interventions locales ont des impacts au niveau mondial ». Ce dicton ne saurait être plus vrai pour le site le plus important au monde pour les Flamants nains.
Actuellement, un tout nouveau projet de BirdLife financé par l’Initiative Darwin, vise à exploiter le travail déjà effectué en développant un modèle d’écotourisme à assise communautaire qui connecte la restauration environnementale et le renforcement des capacités de telle sorte que les communautés locales puissent jouer le rôle central pour ce qui est de la propriété et de la gestion des entreprises écotouristiques. Si vous comptez donc vous rendre en Tanzanie, nous vous invitons à rejoindre la parade rose et à soutenir l’écotourisme local de Natron.

Souhaitez-vous contribuer à la conservation de sites de reproduction tels que le Lac Natron?
________________________________________
Veuillez faire un don à notre appel Quest for a safer nest.

BirdLife exprime sa profonde gratitude à ceux qui ont apporté leur soutien à la Campagne Think Pink, pour l’appui de la Fondation Aage V. Jensen Charity et l’Initiative Darwin pour le travail effectué au Lac Natron, et pour l’appui de Turk Pipkin et du Projet Nobelity au film Flamingo Factory.