Africa
8 Feb 2018

Aux devants de la lutte contre les plantes envahissantes en Zambie

Les “Nature’s Heroes” de BirdWatch Zambie pour 2017 sont les membres du Meembe Site Support and Farmers Group qui sont les gardiens de la ZICO du Marais de Lukanga, une zone humide énorme au centre de la Zambie.

By Nick Langley & Chaona Phiri

Le Prix « Nature’s Heroes » reconnait le succès du Meembe Site Support and Farmers Group dans le cadre de sa collaboration avec le Partenaire de BirdLife en Zambie pour stimuler l’intérêt pour la conservation des oiseaux sauvages et de leurs habitats, et le promouvoir à travers diverses actions de conservation et des initiatives de sensibilisation au sein de la ZICO et autour de celle-ci.

 

La ZICO du Marais de Lukanga

 

Cette ZICO qui couvre une superficie de 330 000 ha est composée d’un marais permanent entouré des plaines inondables de plusieurs fleuves. La plupart des populations locales qui résident en hauteur où le sol reste sec tout au long de l’année, s’adonnent à la pêche et à l’agriculture artisanales.

 

Subscribe to Our Newsletter!

Le marais a été envahi par l’herbe de Kariba

 

Plus de 300 espèces d’oiseaux ont été enregistrées dans le marais, y compris la Grue Caronculée Bugeranus carunculatus et le Bec-en-ciseaux d’Afrique Rynchops flavirostris, et cette zone humide abrite un nombre important de mammifères tels que l’antilope des marais menacée d’extinction appelée Sitatunga.

 

La Grue Caronculée

 

Au cours d’années récentes, le marais a été envahi par l’herbe de Kariba (Salvinia molesta) une plante flottante originaire du Brésil qui peut former des couches de jusqu'à deux pieds d’épaisseur à la surface de l’eau. L’herbe bloque l’accès pour les pêcheurs, les oiseaux et les mammifères et lorsqu’elle se décompose, elle prive les poissons et d’autres créatures aquatiques d’oxygène. En l’absence de lutte biologique, elle ne peut être éliminée que par des moyens mécaniques ou manuels mais est tellement prolifique qu’elle peut revenir dans les zones libérées en moins d’un mois.

Au nombre de leurs autres activités, les 22 membres de Meembe Site Support and Farmers Group ont assuré la supervision de la communauté dans l’élimination de l’herbe de Kariba.

 

L’herbe bloque l’accès, et lorsqu’elle se décompose, elle prive les créatures aquatiques d’oxygène.

 

« La réaction extraordinaire des membres de la communauté démontrée à travers leur participation à l’élimination annuelle de cette plante envahissante indique que la sensibilisation sur la conservation encouragée par le Meembe Site Support and Farmers Group s’est avérée fructueuse » a déclaré Kelvin Mkandawire, Coordonnateur de Groupe d’appui au site de BirdWatch Zambie.   

« L’élimination de l’herbe de Kariba de certaines parties de la zone humide aide l’habitat à récupérer l’oxygène perdu, ouvre les zones de reproduction bloquées pour les espèces de poisson, et facilite la circulation des pêcheurs locaux », a ajouté Kelvin. « L’action ouvre également des aires d’alimentation pour les oiseaux d’eau et les échassiers, dont la plupart sont des espèces migratrices qui dépendent de ce site Ramsar. » Les pêcheurs et les commerçants locaux qui vendent leurs poissons ont signalé des améliorations de leurs captures à la suite de l’élimination de l’herbe.  

 

Le Bec-en-ciseaux d’Afrique

 

Le Groupe d’appui au site collabore avec le Ministère des Pêches du Gouvernement zambien pour faire appliquer les réglementations sur la pêche. En plus de BirdWatch Zambie, ils collaborent avec d’autres ONG de la conservation, et avec des équipes de recherche dans des institutions telles que l’Université de Copperbelt et l’Université de Zambie.

Leur travail réalise plusieurs des Objectifs de développement durable des Nations unies qui visent à mettre fin à la pauvreté, à protéger la planète et à assurer la prospérité pour tous, dans le cadre d’un nouvel agenda de développement durable avec des objectifs spécifiques à matérialiser d’ici l’an 2030.